Strabisme

Qu'est ce que le strabisme?

Le strabisme est une affection visuelle qui se caractérise par une anomalie de l’alignement des yeux et par le regard qui se dirige dans des directions différentes. Ce désalignement peut se manifester à certains moments (intermittent) ou de manière constante. Le strabisme est classé en fonction de la direction du désalignement. Lorsqu’un oeil regarde droit devant, l’autre oeil peut dévier vers l’intérieur ( ésotropie ), vers l’extérieur (exotropie), vers le bas (hypotropie) ou vers le haut (hypertropie).

scheelzien


                      
Le strabisme apparaît chez environ 2% des enfants en dessous de 3 ans et chez environs 3% des enfants et jeunes adultes. Les filles et les garçons peuvent être atteints de manière égale. Un alignement normal des deux yeux durant l’enfance, permet au cerveau de fusionner deux images en une seule image tri-dimensionnelle. Ceci est primordial pour obtenir un degré élevé de perception de la profondeur. Chez les enfants, lorsque les deux yeux ne parviennent pas à fixer la même image, le cerveau peut apprendre à reconnaître l’image la plus forte et ignorer l’image la plus faible de l’œil amblyope. De cette manière, il évite une vision double.

Si ce phénomène devient permanent, l’oeil que le cerveau ignore ne verra jamais correctement. Cette perte de vision est appelle amblyopie . L’amblyopie est la conséquence de la vision d’un oeil qui est constamment supprimée et de l’autre oeil qui devient dominant. Parmi les enfants atteints de strabisme, un tiers, voir la moitié développe de l’amblyopie.

Si le strabisme se développe pour la première fois à l’âge adulte, la personne affectée souffrira généralement de vision double. En effet, le cerveau des adultes est déjà développé pour la vision. Ceci signifie que les problèmes associés à l’amblyopie, c’est-à-dire lorsque le cerveau ignore les signaux d’un œil, ne se manifesteront pas chez l’adulte souffrant de strabisme.

Quel est la cause du strabisme?

La cause exacte du désalignement de l’oeil qui conduit au strabisme n’est pas bien comprise. Néanmoins, le strabisme est certainement plus fréquent dans les familles qui présentent des antécédents de ce trouble.
Six muscles contrôlent les mouvements oculaires et sont attachés à l’extérieur de chaque œil. Pour fixer les deux yeux vers un seul objet, tous les muscles doivent travailler simultanément avec les muscles correspondants de l’œil opposé. Le cerveau coordonne ces muscles oculaires. Il est important de comprendre que généralement il ne s’agit pas d’un seul œil qui est dévié, mais plutôt les deux yeux sont désalignés l’un par rapport à l’autre. En réalité, les deux yeux sont en fautes, même si un oeil peut paraître être le « coupable ».

Le strabisme apparu à l’âge adulte peut être causé par des lésions au niveau de l’orbite ou des nerfs qui contrôlent les muscles oculaires. Il peut également être causé par des problèmes au niveau du cerveau, où les signaux visuels sont traités, incluant des lésions intra-crâniennes et des apoplexies. Les personnes souffrant de diabètes ont souvent une perte de la circulation sanguine qui peut également provoquer un strabisme paralysant acquis. La perte de vision d’un œil va généralement induire une déviation de cet œil vers l’extérieur, peu importe la cause de cette perte de vision.

Le strabisme peut accompagner certaines atteintes, tel qu’une pression artérielle élevée, la sclérose en plaque, ou des troubles de la thyroïde.

Signes et symptomes

Les nouveaux-nés présentent souvent une déviation oculaire suite à leur vision qui n’est pas suffisamment développée, mais ceci disparaît lorsque l’enfant grandit. Un vrai strabisme ne disparaît pas en grandissant.

Le strabisme peut souvent être remarqué par un observateur quelconque. En fait, la plupart des cas de strabisme sont d’abord   mis en évidence par un parent de l’enfant ou le pédiatre avant l’examen ophtalmologique.

Les symptômes du strabisme sont les suivants :

  • Des yeux qui semblent être désalignés.
  • Des yeux qui ne semblent pas se mouvoir simultanément.
  • Clignotement ou louchement fréquent, plus particulièrement dans une lumière éclatante.
  • Inclinaison de la tête pour regarder certains objets.
  • Une perception erronée de la profondeur.
  • Vision double.

Diagnostic

Le docteur va évaluer l’alignement des yeux de votre enfant, recherchant un signe d’incoordination des mouvements oculaires. Chez les bébés ou les enfants limités au niveau de leurs possibilités à coopérer, le docteur va tester l’alignement en comparant la position d’un reflet lumineux projeté sur chaque œil. Néanmoins, ce test ne peut pas déceler un strabisme intermittent, sauf si le strabisme à lieu au moment du test.
Chez les enfants capables de coopérer, le strabisme intermittent et constant peut être décelé en utilisant la manœuvre d’occlusion alternée. Lors de ces tests, l’enfant fixe un objet et l’examinateur observe le comportement de chaque œil de l’enfant lorsque l’autre œil est couvert ou non.
                                             
Certains ophtalmologues décèlent des problèmes de vision à l’aide d’une caméra spéciale qui prend des photos instantanées des yeux de l’enfant.

On peut demander au patient de regarder au travers une série de prismes pour déterminer l’importance de la divergence des yeux. Les muscles oculaires vont être testés pour déterminer la force des muscles extra-oculaire. 
Un examen complet des yeux, incluant un contrôle de la rétine est nécessaire pour éliminer toutes les causes organiques. Des mesures sont également prises pour obtenir la meilleure correction de vision possible avec une paire de lunette. D’autres tests supplémentaires peuvent être nécessaire en fonction de la cause du strabisme.

Les enfants devraient être surveillés de près durant l’enfance et durant les maternelles pour déceler des problèmes oculaires éventuels, en particulier si un membre de la famille souffre de strabisme. Au plus tôt le diagnostique serra établit et au plus tôt le traitement serra mis en place, au plus les résultats visuels seront satisfaisants.

Traitement

Le but du traitement du strabisme est de préserver la vision, redresser la déviation, et   restaurer la vision tridimensionnelle. Les traitements varient en fonction du type et de la cause du strabisme.

Si le strabisme de votre enfant a causé de l’amblyopie, le traitement consistera, en premier lieu, à récupérer une vision normale dans l’œil « paresseux » : 

  • Des verres de correction peuvent aider à redresser les déviations oculaires.
  • Un pansement adhésif peut être appliqué sur l’œil dominant pour forcer l’enfant à utiliser l’œil le plus faible.
  • Des gouttes oculaires peuvent être instillée pour troubler temporairement la vue de l’œil dominant.
  • Des exercices peuvent être prescris pour renforcer les muscles oculaires spécifiques.

Forcer un enfant à utiliser l’œil le plus faible peut améliorer la vue en renforçant les connections entre l’œil et le cerveau.

Parfois une intervention chirurgicale au niveau des muscles oculaires peut s’avérer nécessaire, notamment lorsque les verres de corrections ne sont pas suffisants pour aligner les yeux.

Il est important de comprendre que la chirurgie du strabisme ne résout pas le problème de l’amblyopie. Néanmoins, la majorité des enfants souffrant de strabisme vont tout de même finalement devoir recourir une intervention chirurgicale pour mieux aligner les yeux. Cette courte intervention est généralement pratiquée sous anesthésie générale et peut impliquer les deux yeux. La chirurgie du strabisme consiste généralement à réinsérer des muscles oculaires si le relâchement des muscles est nécessaire, et à sectionner des muscles oculaires si le renforcement des muscles est nécessaire. La réinsertion d’un muscle oculaire implique la désinsertion d’un des six muscles attachés à l’œil, et le rattachement de ce muscle plus loin sur l’œil, ce qui va provoqué son relâchement.
                                                         
Le sectionnement d’un des muscles consiste à désinsérer le muscle de l’œil, à sectionner une portion de la partie distale de ce muscle, et ensuite à le rattacher à l’œil, ce qui va rendre le muscle plus puissant. Les muscles oculaires qui vont être repositionnés pendant l’intervention dépendent de la direction vers laquelle l’œil tourne. Durant l’intervention l’œil n’est jamais retiré ! 
                                    
Le temps de guérison est rapide et le patient est généralement capable de reprendre ses activités normales dans les quelques jours qui suivent l’intervention. Une sur ou sous-correction peut se produire et une autre intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire. Comme lors de chaque chirurgie, la chirurgie des muscles oculaires comporte certains risques qui incluent des infections, des saignements, une cicatrisation excessive et d’autres complications qui peuvent aboutir à une perte de vision. 
Dans certains cas, la chirurgie peut être évitée en utilisant une technique relativement nouvelle qui consiste à injecter un produit dans un ou plusieurs muscles pour paralyser temporairement le muscle (toxine botulinique ou botox). Pendant qu’un muscle est relaxé, le muscle opposé peut se renforcer, modifiant l’alignement de l’œil. Même si l’effet du produit peut éventuellement s’estomper, le muscle opposé qui s’est renforcé le reste, ce qui rend souvent la correction permanente.

Désirez-vous plus d’informations ou désirez-vous prendre un rendez-vous ?

Contactez-nous ou appelez-nous au 0032 (0)2 741 69 99